magourmandamoi

magourmandamoi

Restaurant le Lautrec à Albi

C'est par le biais de mon travail -guide conférencière pour l'Agit (association des guides interprètes du Tarn) dont le siège est à Albi- que j'ai découvert le Restaurant Le Lautrec, situé dans les anciennes écuries de la maison natale du peintre Henri de Toulouse-Lautrec. Un bel écrin, des produits locaux, authentiques et de qualité, de la passion, de l'originalité dans la tradition. Voilà comment je résumerais rapidement cet établissement qui nous offre à chaque fois un bonheur délicat pour nos papilles!

 

Je vous laisse découvrir quelques photos qui en disent long sur le savoir-faire et la passion des propriétaires. Mention spéciale pour la cheffe! Bonne dégustation virtuelle. Et pour la vraie, préparez votre venue grâce aux informations ci-dessous.

 

13/15, rue de Toulouse-Lautrec

81000 Albi

Réservations au 05 63 54 86 55

Fermé le lundi.

 http://restaurant-le-lautrec.com/

Sandrine et Antoine CARAMELLI

 

 

Menu

Menu "Autour des saveurs printanières" - entrée
Le ravioli croustillant à la purée d'artichaut, fraîcheur de menthe sauce ravigote à l'huile d'olive et pied de porc confit.
...coup de coeur!

Menu

Menu "Autour des saveurs printanières" - entrée
La tartelette de noix de St Jacques à la mousse de pois frais, pesto de coriandre

Menu

Menu "Autour des saveurs printanières" - plat
Viande ou, comme ici, poisson du jour (inscrit sur les ardoises)

Menu

Menu "Autour des saveurs printanières" - dessert
Ici, le sablé occitan à la compotée de rhubarbe et billes de pommes en imprégnation de sirop d'eau de vie, gelée de fraises parfumée au poivre danané

Un samedi matin printanier, alors que je venais de traverser le marché couvert avec 2 clients et leur avoir présenté les spécialités tarnaises... quelle fut notre surprise lorsqu'on découvrit dans notre assiette un résumé gustatif de notre balade gourmande ! Ici la salade albigeoise avec melsat, boudin noir, bougnettes poêlées,  radis au foie de porc salé... Bref, ils sont allés au marché avant nous!

Un samedi matin printanier, alors que je venais de traverser le marché couvert avec 2 clients et leur avoir présenté les spécialités tarnaises... quelle fut notre surprise lorsqu'on découvrit dans notre assiette un résumé gustatif de notre balade gourmande ! Ici la salade albigeoise avec melsat, boudin noir, bougnettes poêlées, radis au foie de porc salé... Bref, ils sont allés au marché avant nous!

Uns des plats signatures du Lautrec : le Cassoulet de l'Archevêque parfumé au safran et à l'ail rose de Lautrec. Vous l'avez remarqué? Oui, c'est bien du poisson! Le vendredi et toutes les veilles de jours saints, pas de viande pour l'église catholique! Ici une version terre-mer très réussie du Cassoulet, le roi de la gastronomie occitane.

Uns des plats signatures du Lautrec : le Cassoulet de l'Archevêque parfumé au safran et à l'ail rose de Lautrec. Vous l'avez remarqué? Oui, c'est bien du poisson! Le vendredi et toutes les veilles de jours saints, pas de viande pour l'église catholique! Ici une version terre-mer très réussie du Cassoulet, le roi de la gastronomie occitane.

L'artiste Henri de Toulouse-Lautrec était un bon vivant. Il aimait boire, trop car il était devenu alcoolique, mais il adorait manger aussi. Et pas n'importe quoi. Sa mère lui envoyait régulièrement de l'argent de poche - dans un premier temps il ne vivait pas de son art - mais également des bons produits du sud-ouest de la France comme du vin ou du foie gras. Sa grand-mère nous a laissé une citation qui en dit long sur ses passions et les liens qui se tissaient entre elles :

L'artiste Henri de Toulouse-Lautrec était un bon vivant. Il aimait boire, trop car il était devenu alcoolique, mais il adorait manger aussi. Et pas n'importe quoi. Sa mère lui envoyait régulièrement de l'argent de poche - dans un premier temps il ne vivait pas de son art - mais également des bons produits du sud-ouest de la France comme du vin ou du foie gras. Sa grand-mère nous a laissé une citation qui en dit long sur ses passions et les liens qui se tissaient entre elles : "Si un de mes fils tue un oiseau à la chasse, il en retire trois plaisirs : l'avoir, le dessiner, le manger."
Dans un livre de recettes paru bien après la mort de l'artiste, on peut découvrir quelques secrets culinaires farfelus et des péchés-mignons retranscrits par ses proches. Ainsi, on apprend que pour cuire sa viande, Lautrec allumait une flambée avec des ceps de vigne, y faisait griller 3 steacks superposés en les retournant à mi-cuisson...et ne mangeait que celui du milieu, le seul, selon ce fin gourmet, à avoir une cuisson parfaite.
Sur cette photo, voici le "Tortillat aux pommes" - un mix de pastis gascon et de tarte Tatin - interprété avec finesse par le Restaurant Le Lautrec. Le patron aime bien apporter au client, pendant la dégustation, le livre de recettes du peintre - et il a bien raison!



03/06/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres